Posons la longue-vue. Selon les secteurs d’activités, certains chefs d’entreprise ont poursuivi leur chemin pendant la crise sanitaire. D’autres entrepreneurs ont subi une baisse de régime soudaine voir un arrêt total de leur activité. Difficile d’apercevoir le rivage de la stabilité pour nombre de professionnels actuellement. La crise sanitaire a dans tous les cas nécessitée une remise en question pour les entrepreneurs pour s’adapter au mieux aux changements produits. Quel que soit le secteur d’activité sur lesquels opèrent les chefs d’entreprise et quelle que soit la taille de la structure qu’ils gèrent, de nouveaux défis s’annoncent. La menace de la crise sanitaire n’est plus à démontrer. En revanche, les opportunités de cette situation inédite pour les entrepreneurs sont réelles et méritent d’être soulignées. Seul à la barre, le chef d’entreprise peut garder espoir. Il repense le cap après la tempête.

Redéfinir son positionnement selon le sens du vent

L’entrepreneur possède un atout considérable s’il s’en donne les moyens face au défi d’adaptation qu’impose la crise sanitaire, celui de la flexibilité. Offre adaptée, organigramme repensé, prestataires audités, les opportunités de se renouveler sont nombreuses pour l’entreprise.

Dans un environnement économique inédit, il est judicieux d’exploiter au mieux cet avantage. Les repères entrepreneuriaux qui étaient ceux d’avant la crise sanitaire n’existent plus, emportés par la tempête. Désormais l’entrepreneur navigue à vue au cœur d’une météo instable. Tout comme le consommateur qui reprend doucement ses marques mais semble toujours lui aussi dans l’expectative. Prudent, il mène sa barque dans des eaux calmes, étrangement calmes. 13% seulement des Français détenteurs de placements financiers ont réalisé des opérations financières depuis le début de la crise sanitaire selon une étude TNS Sofres. Une frilosité qui contraste avec une consommation en ligne toujours plus conséquente liée à un confinement imposé. Le digital est une opportunité pour l’entrepreneur individuel, plus que jamais.

Le contexte actuel amplifie le phénomène de transformation digitale pour l’entreprise. Antérieurement choisie, elle peut s’avérer aujourd’hui vitale et imposée. La transformation digitale ne se résumant pas aux outils, supports ou technologies exploités. Cette transformation dont la maturité est plus ou moins effective au sein de chaque entreprise impose une redéfinition stratégique qui implique de repenser les objectifs commerciaux, les méthodes de management et par conséquent l’ensemble de l’organisation de l’entreprise.

Cela commence par une redéfinition du positionnement de l’entreprise. Toute crise nécessite d’agir vite. La crise sanitaire a fait évoluer le comportement des consommateurs. Il est nécessaire d’identifier pour le chef d’entreprise les forces et faiblesses de son organisation face aux nouvelles problématiques de son audience cible. Cela permet d’ajuster le positionnement de l’entreprise pour actualiser sa promesse qui se concrétisera en offre à jour. Pour définir les nouvelles problématiques de l’audience cible de l’entrepreneur indépendant et par conséquent déterminer les nouvelles solutions à lui proposer pour les régler, il faut se mettre à sa place. C’est bien l’audience cible qui ajuste sa demande. En guise de compas, l’entrepreneur peut se fier à son instinct, concerter ses prospects ou ses clients ou faire appel aux technologies comme la data ou l’analytique.

Adapter sa communication multimédia

La proue fait face aux vagues dont la force est variable selon les eaux fréquentées que sont les secteurs de marché. L’entrepreneur doit oser et tenter sans toutefois se jeter à l’eau pour amplifier ses chances de réussir. La meilleure défense est l’attaque. L’humilité de l’entreprise reste une force, inutile de vouloir être sur tout les fronts. L’entrepreneur bien que possédant une structure flexible, ne dispose pas toujours de moyens considérables tant financiers qu’humains. L’internet est un moyen pour les entrepreneurs de pérenniser son affaire efficacement avec des moyens limités. La transformation numérique quelle que soit sa dimension peut porter ses fruits sur le court comme sur le long terme grâce à des évolutions concrètes en matière de communication.

La distanciation sociale exige de repenser ses méthodes de communication. Les échanges physiques sont à minimiser, les événements d’entreprise à distance seront plus courants et pourront s’imposer comme la norme, non pas pour des raisons sanitaires on l’espère mais bien pour leur efficacité. Ce sont toutes les méthodes de communication classiques de l’entreprise qui se métamorphosent de physique en digitale : les réunions entre collaborateurs, partenaires ou réunions commerciales auront plus souvent lieu à distance ; le salon événementiel se transforme en salon en ligne ; l’événement d’entreprise convention ou séminaire se digitalise ; L’événement promotionnel d’entreprise comme les masterclass pour découvrir une marque ou lancer un produit seront des rendez-vous longue distance. Il faut repenser ses méthodes d’interaction.

En communication multimédia, l’ancre du navire devient une ancre de lien hypertexte en guise de contact avec l’audience cible. Référencement naturel, publicité payante, réseaux-sociaux, e-mailing, affiliation, un positionnement convenablement définit permet d’activer plus aisément des leviers de visibilité en ligne afin de toucher une audience cible. En guise de guetteur, la veille permet de capter les informations (veille concurrentielle, veille technologique, veille d’e-réputation…) pour les exploiter à bon escient. Inutile parfois de déployer l’artillerie lourde, il faut le plus souvent simplement exploiter les canaux où est présente l’audience cible. Un trafic qualifié capté sur internet et orienté vers un support de communication multimédia, site internet ou application, pour convertir un prospect en client et dynamiser le chiffre d’affaires. Un support de communication multimédia qui permet d’atteindre des objectifs clairs (vente de produit, demande de devis, prise de contact, appel téléphonique, téléchargement de catalogue…) et dynamisé par la communication multimédia. Cette dernière, outre la captation d’audience permet de convertir et de fidéliser.

Exemple partenaire client Agence • Média en chiffre 2 :

statistique crise

Statistiques trafic et chiffre d’affaires pour un e-commerce sur le levier référencement naturel post crise Covid-19.

Dynamique en référencement naturel depuis inversion des courbes.

Exemple partenaire client Agence • Média en chiffre 1 :

statistiques communication multimédia crise

Comparaison statistiques de la communication multimédia d’une entreprise (secteur décoration) mars / juin 2020 et mars / juin 2019. Trafic global en dynamique positive constante et atteinte des objectifs via le site web à +88%.

La crise sanitaire impose une remise en question ponctuelle qui doit mener à une remise en question permanente. L’analytique et la data sont des données gratuites en ligne pour mieux définir les besoins d’une audience cible permettant à l’entreprise de proposer une offre plus juste. Analyser les comportements pour mieux interpréter les satisfactions et insatisfactions pour y remédier au besoin. La communication multimédia s’impose comme une alternative à l’abordage concurrentiel pour créer son propre océan en guise de marché avec sa propre culture d’entreprise pour mieux se différencier. Communiquer pour pérenniser en exploitant une stratégie de communication multimédia adaptée à l’entreprise et à ses prospects et clients.

Développez votre affaire avec Agence • Média !

 

En s’appuyant sur des valeurs authentiques et en définissant des solutions de communication perspicaces, l’entrepreneur peut tenir le cap.

Une logique bénéfique, créatrice d’un cercle vertueux au service des clients de l’entreprise et par ricochet génératrice de valeur pour l’entreprise.

Après une tempête, le soleil brille toujours au-dessus du mât.